GP DE STEIGE

Avec les nombreux inscrits sur place – dont quatre coureurs de l’équipe nationale d’Israël –, ils sont 83 (pour autant de bénévoles au niveau de l’organisation) à s’aligner à Steige à cette 44 e édition du GP du Val de Villé.

La fugue après le Hohwarth et 8 kilomètres de course ira au bout

Nystrand (ASPTT Mulhouse) lance la course, sitôt le départ donné. Toutefois, dans la descente après le Hohwarth (km 8), Thévenez (Vendée U), Bétard (ASPTT Nancy) et Joncheray (Eckwersheim) déclenchent une fugue qui ira au bout.

Un bon coup que l’Israëlien Rahat tente d’accrocher, mais l’écart s’avère déjà trop conséquent.

Vincent (Haguenau) et Weiss (Mulhouse) ont profité de l’ascension du Climont pour se lancer en poursuite. Il leur faudra tout de même 17 km de chasse soutenue pour revenir sur le trio de tête (km 49 à Villé).

Le peloton reste bien groupé, si bien que les 5 fugitifs prennent le large : 2’10” lors d’un nouveau passage à Villé (km 63). Ils se présentent à Steige avec 1’45” d’avance.

Le secteur le plus difficile débute, avec les ascensions du col de Steige, de La Salcée et une seconde montée vers le Climont.

Sur un démarrage de Grégor Weiss, Thévenez rétrograde. Weiss passe le Climont (km 79) avec 20” d’avance sur Joncheray, Vincent et Bétard. Il tente d’aller seul au bout, mais Bétard, excellent descendeur, ramène le groupe de chasse sur lui (km 91).

Avant Neuve-Eglise (km 94), Joncheray attaque. C’est encore Bétard qui enraye cette offensive. Malgré cette activité, le peloton – encore fort de 40 coureurs – se rapproche. Daniel Fricker (43 ans), vainqueur ici il y a 16 ans, se dégage même et revient à 24”.

Lâché peu avant Triembach (km 104), Joncheray s’apprête à revenir, mais Vincent accélère dans la dernière côte.

« J’ai laissé Weiss produire l’effort pour le chercher, puis j’ai accéléré »

Bétard attaque peu avant l’arrivée. La suite, c’est Renaud Vincent qui la raconte le mieux. « J’ai laissé Grégor Weiss produire l’effort pour le chercher, puis j’ai accéléré et le Nancéien a finalement cédé », dévoile le coureur de Grandfontaine.

Cette victoire de Renaud Vincent constitue bien sûr un événement. Déjà qu’il s’agit de la première, en Élite, pour ce coureur de 22 ans. Mais surtout aussi, après son passage au club local où il n’aura laissé que de bons souvenirs.

article paru dans les DNA le 15 juillet 2011

 

Quant à nos coureurs Mickaël Hugonnier prend une belle 20° place et termine 1er 2° catégorie Julien Navarro termine 38° et Florent Ferrero 42°. Tout les 3 arrivaient dans le groupe pour la 4° place, Eric Brandner termine un peu plus loin à la 49° place.

 

Le matin en pass'cyclisme Eric Fischer termine 34°, Raymond Khun 68°, la victoire revient à Lammer Dominique du V.C Saintes-Croix-en-plaines.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site